webinaire

Comment améliorer la durabilité des villes
grâce à l’économie circulaire ?

Webinaire: Comment améliorer la durabilité des villes grâce à l’économie circulaire ?

L’urbanisation croissante et l’amélioration continue du niveau de vie des populations ont entrainé dans leur sillage l’augmentation de la demande de logements, de produits alimentaires et de biens de consommation en général. Ce cycle de croissance basé sur la consommation conduit à l’exacerbation de l’extraction des ressources naturelles et exerce donc une énorme pression sur l’environnement. Par ailleurs, les niveaux de consommation actuels génèrent des quantités de déchets sans précédent, ce qui aggrave les effets environnementaux négatifs de l’extraction accrue des ressources.

Aujourd’hui, les villes sont amenées à faire preuve d’innovation afin de trouver de nouvelles manières pour traiter leurs déchets et pousser les acteurs économiques privés à être plus efficients en matière de consommation des matières premières. L’adoption de nouvelles méthodes de production et de nouvelles habitudes de consommations plus respectueuses de l’environnement et moins productrices de déchets sont les seules à même d’alléger le fardeau des déchets au niveau des zones urbaines. Dans ce contexte, l'économie circulaire apparaît aujourd’hui comme une solution pouvant participer au remodelage de l'utilisation des ressources, en dissociant la croissance de l'extraction des matériaux.

Le concept d'économie circulaire a été conçu dans les années 1970 dans le but de promouvoir un monde où rien ne se perd (zéro déchets). Aujourd’hui, il décrit un système de production/consommation qui remplace le concept de « fin de vie » par la récupération et la réutilisation des matériaux dans les processus de production et de consommation.

  • Quels sont les fondements de l’économie circulaire ?
  • Quel croisement/complémentarité avec les notions de développement durable, économie verte, écologie industrielle, principe de pollueur/payeur, etc. ?
  • L’économie circulaire est-elle, par définition, une approche micro-économique qui se développe au niveau des producteurs conscients de l’impact écologique de leur activité ? Peut-elle devenir un secteur d’activité à part entière, avec des business plans soutenables dans le long terme ? Peut-on y voir un nouveau secteur d’activité innovant et créateur de nouveaux emplois ?
  • Quels sont les secteurs d’activité traditionnels qui sont les plus susceptibles à appliquer des actions relevant de l’économie circulaire ?
  • Comment les villes peuvent-elles investir et/ou encourager ce secteur ? la réglementation est-elle leur seul levier d’action ? Quelle place pour les partenariats public-privé à ce niveau ?
Webinar 6 - Comment améliorer la durabilité des villes grâce à l’économie circulaire ?

Le webinaire verra l’intervention de :

Radia CHEIKH LAHLOU

Basée à Casablanca, Radia dirige Déclic, un cabinet de conseil en développement durable, qui accompagne les organisations vers la croissance durable.
Les projets de Déclic conduisent Radia à développer des stratégies innovantes et à générer un impact tangible au sein d’organisations privées comme publiques, au Maroc et en Afrique de l’Ouest.
Radia possède plus de 15 ans d'expérience en communication stratégique et a réorienté ses ambitions vers la croissance durable en 2014.
Depuis, elle a développé de solides expertises en RSE, innovation sociale, acceptabilité sociale, gestion des parties prenantes et économie circulaire.
Radia agit également activement pour les Objectifs du Développement Durable en sensibilisant et en appelant à l'action.
La plateforme d'innovation durable «Responsabilité & Performance» qu'elle a lancée en 2016 organise régulièrement des campagnes et des événements, pour saisir les opportunités de la croissance inclusive.
Elle est également souvent conférencière ou modératrice dans des événements nationaux et internationaux sur le développement durable et les innovations sociales.
Radia a récemment été nommée membre du conseil consultatif Des Goalkeepers de la Fondation Bill & Melinda Gates. Elle est également membre du conseil d'administration d'Enactus Maroc, une ONG internationale qui forme des étudiants pour créer des impacts positifs sur les communautés.
Radia est titulaire d'un master de l'école EFAP (Paris, New York) et est certifiée en management du développement durable par ESCP Europe (Paris).

François Michel LAMBERT

François-Michel Lambert, est né en 1966 à la Havane et possède la bi nationalité Française et Cubaine. Il est père de trois enfants et vit à Gardanne. Il est député de la 10ème circonscription des Bouches du Rhône (Le Triangle de Provence), qui s’étend du bassin minier de Gardanne aux collines de Pagnol. Il est membre de la Commission Développement durable et aménagement du territoire de l'Assemblée nationale et président du Groupe d’amitié France-Cuba. Engagé politiquement dans le mouvement écologiste depuis le sommet de la terre de Rio en 1992, François-Michel Lambert est élu député écologiste en 2012 dans le cadre de l’accord Verts/PS. Partisan d’une écologie des solutions et de gouvernement, il cofonde l’UDE en 2015 (Union des Démocrates et des écologistes) dont il devient le porte-parole. Réélu en 2017 avec le soutien de « la République en Marche », il quitte le groupe majoritaire en octobre 2018, pour fonder le groupe « Libertés et Territoires ».

François-Michel Lambert intervient surtout sur les questions relatives à la transition écologique. Il est l’auteur d’un rapport « stop aux pollutions plastiques » qui propose une stratégie de sortie du plastique pétro sourcé. Président-fondateur depuis 2013 de l'Institut National de l'Economie Circulaire, organisme de référence et d’influence autour de l’intelligence écologique et de l’économie de la ressource, association multi-acteurs composée d’environ 200 membres, entreprises, collectivités, ONG, fédérations, universités l’institut définit et met en œuvre une transformation de notre modèle économique pour sortir d’une société de gaspillage et aller vers le développement d’une économie centrée sur la ressource, sa préservation, son utilisation efficiente. Issu du monde économique privé, François-Michel Lambert a travaillé pendant quinze ans dans un grand groupe de spiritueux et vins, en charge de l‘emballage, de l’assurance qualité puis de la logistique avant d’exercer une activité de conseil auprès des collectivités territoriales, spécialisée dans les politiques de développement économique et d’aménagement du territoire. Il est issu du Centre de Recherches en Transports et Logistique d’Aix Marseille Université. Il est le premier parlementaire utilisant pour son activité une voiture 100% électrique (depuis mars 2013 plus de 140.000km parcourus).

Jean-Denis CURT

Diplômé de l'Institut National des Sciences Appliquées de Lyon (France), Jean-Denis CURT a rejoint Renault en 2000 pour accompagner la certification environnementale de l'usine de Curitiba au Brésil. De 2007 à 2009, il a participé en tant que chef de projet HSE à la conception et à la construction de la première usine zéro effluent de l'Alliance Renault-Nissan à Chennai (Inde), ainsi qu’à la mise en place de lignes d’assemblage de véhicules électriques et de batteries en Europe. En 2010, il est nommé responsable de l'unité en charge de la prévention des risques industriels, du management environnemental et de la performance énergétique des sites Renault dans le monde. Depuis 2017, il est responsable du Pôle Recyclage & Economie Circulaire du Groupe Renault.

GHIZLAINE MAGHNOUJ ELMANJRA

Titulaire d’un Doctorat en pharmacie de l’Université René Descartes - Paris V et d’un Master en Business Management et Entrepreneuriat Social Paris Dauphine, Ghizlaine MAGHNOUJ ELMANJRA, est entrepreneur social dans l’âme, opérant dans le secteur de la valorisation des Produits du Terroir et du Patrimoine Immatériel depuis mars 2003. Elle est également fondatrice de Human4Human - spécialisée dans l’ingénierie sociale et le déploiement de programmes à massification d‘impact socio-économique.

Fortement engagée dans le plaidoyer pour le Social & Inclusive Business et l’innovation sociale, elle a impulsé et présidé la Commission Entrepreneuriat Social à la CGEM de 2018 à 2020, qu’elle a quitté pour fonder « Maroc Impact », initiative citoyenne lancée en juin 2019 visant à contribuer à la structuration de l’écosystème de l’innovation sociale et à la mise en œuvre de projets territoriaux multi-acteurs à fort impact social.


S’inscrire

* Champs obligatoires

Nous contacter

Adresse

Espace Les Patios, Avenue Annakhil,
Rabat – Maroc
Tél. : +212 5 30 67 64 48
Nous envoyer un message